CatheS1

Par Catherine Gamba-Trimiño,

Animatrice de la Séance 2 et co-organisatrice du Séminaire.

Photos de Felipe Segura

 

Les acteurs institutionnels et de coopération internationale : Perspectives et actions pour le développement durable en temps de paix

La deuxième séance du Séminaire « Paix et Biodiversité en Colombie : Initiatives pour le Développement Durable des Territoires Post-conflit  », a eu lieu le vendredi 20 octobre à AgroParisTech.

Retour en images

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Téléchargez le Programme Paix_biodiversite_Programme_Final_20Oct

Téléchargez le Compte Rendu Colombie_Paix_Biodiversite_CRseance 2_2017

Intervenants et présentations

 

DISCOURS D’OUVERTURE. Son Excellence M. l’Ambassadeur de France en Colombie Gautier Mignot. Ancien Directeur général adjoint de la mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du développement international (2014 – 2017).

 

1. RETOUR SUR LA SEANCE PRECEDENTE. Juliana Castaño-González, consultante privée

IMG_2219

Anthropologue specialisé sur le développement local et l’aménagement des territoires. Depuis 2010 elle a participé à de nombreuses activités de recherche appliquée pour le secteur public et privé, aussi bien qu’à la conception et mise en place de programmes  de développement communautaire en Colombie. En 2015 elle intègre les équipes du Fonds Mondial pour le Développement des Villes – FMDV. Elle est actuellement en charge de l’appui aux activités du bureau exécutif à Paris en matière de renforcement de capacités des collectivités locales et de plaidoyer pour réaffirmer leur rôle dans la mise en œuvre de l’agenda international de développement durable.

 

2. ETAT DE L’ART DE LA GESTION DE LA BIODIVERSITE DANS LES PAYS POST-CONFLIT. Catherine Gamba-Trimiño, co-fondatrice ONG OCOTEA

IMG_2222Catherine a plus de 10 ans d’expérience professionnelle sur la gestion et le conseil de projets de biodiversité et développement durable en Amérique Latine, Afrique et Asie. Co-fondatrice de l’ONG OCOTEA, dédiée à la conservation et à la recherche participative, elle est auteure des publications sur l’utilisation durable de la biodiversité, le BioCommerce et les systèmes socio-écologiques, parmi autres. Son ouvrage, ¡Este es mi Paisaje! (2016), a été recompensé par la Mention d’Honneur Environnement et Développement Durable, Prix National de Science 2017 de la Fondation Alejandro Angel Escobar en Colombie. En France depuis 2016, elle a collaboré dans une plateforme d´innovation consacrée à l’adaptation au changement climatique de l’agriculture au Honduras, en partenariat CIRAD-CIAT.

 

3. TRANSITIONS SOCIO-ECOLOGIQUES VERS LA DURABILITE ET LE DEVELOPPEMENT LOCAL. Brigitte Baptiste, Directrice de l’Institut de Recherche en Ressources Biologiques Alexander von Humboldt -IAvH, Colombie

Directrice de l’Institut Alexander Von Humboldt, institution civile en lien aveIntervenanteBBc le Ministère d’Environnement de Colombie, dédiée à la protection de la biodiversité du pays. Elle est membre actif dans plusieurs programmes de la recherche internationale et représente l’autorité scientifique de Colombie devant la CITES – Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction -, la SBSTTA – Subsidiary Body on Scientific, Technical and Technological Advice -, la CBD – Convention on Biological Diversity -, et la PECS – Ecosystem Change and Society -. Parallèlement à son travail à l’Institut Humboldt, sa carrière a lieu dans le monde académique en Colombie et aux Etats Unis, et tourne principalement autour des thèmes liés aux politiques de gestion de l’environnement, la conservation de paysages ruraux et l’écologie des systèmes complexes.

 

SUR LES RACINES DE L’HISTOIRE. REFLEXION ARTISTIQUE SUR LA BIODIVERSITE COLOMBIENNE. Florence Billet, France

IMG_2257

Illustratrice, intervenante artistique et graphique dans différentes structures éducatives. Elle rédige un texte illustré sous forme de prise de notes s’apparentant au carnet de voyage. « Gran Colombia » est né lors de son premier voyage en Colombie durant l’été 2014 et 2015. En 2016 elle voyage 4 mois afin de poursuivre la découverte de son pays d’origine. Née en novembre 1984 à San José del Guaviare en Colombie, elle apprend à connaître chaque recoin de ce pays, son histoire, sa géographie dans toute sa complexité politique et sa riche biodiversité. « Gran Colombia » questionne l’institution, la loi, la psycho-généalogie, dans un témoignage où elle part à la rencontre des colombiens, écoutant leur récit de vie.

 

4. L’ENJEU DU FINANCEMENT : QUELS DEFIS ET QUELLES PERSPECTIVES EN TEMPS DE PAIX ? Jean-Luc François. Directeur Transition Ecologique et Ressources Naturelles, Agence Française de Développement -AFD, France

IMG_2260A rejoint l’AFD en septembre 2009 pour animer pendant 8 ans la division Agriculture, Développement Rural et Biodiversité – ARB -. Cette division résulte du rassemblement des experts du siège chargés des projets portant sur les filières agricoles, les capacités des communautés et collectivités rurales, la gestion durable et la valorisation des forêts et des pêches, ainsi que les aires protégées. L’ARB instruit et supervise la mise en œuvre d’environ 250 projets dans une cinquantaine de pays. Depuis septembre 2017, Jean-Luc est le directeur du Département Transition écologique et gestion des ressources naturelles – DOE/NAT- à l’AFD.

 

5. GOUVERNANCE ET INNOVATION INSTITUTIONNELLE POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS UN CADRE POST-CONFLIT. Frédéric Wallet, Ingénieur de Recherche, INRA-AgroParisTech, France

IMG_2276

Docteur en économie, co-responsable de l’équipe Proximités à l’UMR Sadapt, INRA- Agroparistech. Ses travaux portent sur l’analyse de l’influence des dispositifs sur les processus de développement régional. Auteur de plusieurs ouvrages sur le développement rural et périurbain, il étude plus précisément l’innovation dans les processus de gouvernance, notamment sur les thématiques du foncier et des systèmes alimentaires territoriaux, en Europe et en Amérique du Sud. Il est par ailleurs animateur national du programme de recherche Pour et Sur le Développement Régional depuis 2008.

Driss Ezzine-de-Blas, Chercheur Unité Propre de Recherche Forêts et Sociétés -FORETS, CIRAD, France

IMG_2284-2

Socio-économiste au CIRAD dans l’équipe Forêts et Sociétés. Il a travaillé et vécu dans plusieurs pays d’Afrique et d’Amérique Latine avec comme objectif d’analyser les stratégies de production paysanne en milieu forestier. Il s’intéresse actuellement à l’évaluation socio- écosystémique des politiques de conservation et développement ainsi qu’à appuyer scientifiquement des coalitions territorialisés alignés avec la bio-économie en Amazonie colombienne.

 

6. BIO-COMMERCE : UN DISPOSITIF INNOVANT POUR PROMOUVOIR LA RECONSTRUCTION DES TERRITOIRES POST-CONFLIT. Lorena Jaramillo, en charge des Affaires Economiques, Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement -UNCTAD, Géneve, Suisse

IMG_2291

A été impliquée dans BioTrade depuis 2001 au niveau international avec l’UNCTAD et dans son pays natal, l’Equateur, où elle a été la directrice du programme national. Elle a aussi travaillé pour le programme Climate Change Training de l’UNITAR et a conduit des formations en Afrique et Asie. Lorena a plus de 19 ans d’expérience professionnelle sur la gestion et la mise en œuvre de projets de développement durable en Asie, Afrique et Amérique Latine. Elle a écrit plusieurs articles sur le développement durable, la consolidation de la paix, le changement climatique, le développement de la chaîne de valeur et le sourcing durable.

 

DISCUSSION OUVERTE : ECHANGES AVEC LE PUBLIC. Animée par Catherine Gamba-Trimiño (ONG OCOTEA) et Frédéric Wallet, (INRA-AgroParisTech)

 

 

COCKTAIL – ESPACE D’ECHANGE ENTRE  PROJETS, INITIATIVES ET ACTEURS

 

 

MERCI A TOUS NOS PARTENAIRES ET MECENES !

Version 2

MERCI A NOS VOLONTAIRES !

Natalia Medina, Camilo Sánchez, Felipe Segura, Alejandro Balentine, Martha Roy.

 

 

 

Publicités